Messe du jour

  • Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens

    Frères,
    nous voulons vous faire connaître la grâce
    que Dieu a accordée aux Églises de Macédoine.
    Dans les multiples détresses qui les mettaient à l’épreuve,
    l’abondance de leur joie et leur extrême pauvreté
    ont débordé en trésors de générosité.
    Ils y ont mis tous leurs moyens,
    et davantage même, j’en suis témoin ;
    spontanément,
    avec grande insistance,
    ils nous ont demandé comme une grâce
    de pouvoir s’unir à nous pour aider les fidèles de Jérusalem.
    Au-delà même de nos espérances,
    ils se sont eux-mêmes donnés d’abord au Seigneur,
    et ensuite à nous,
    par la volonté de Dieu.
    Et comme Tite avait déjà commencé,
    chez vous, cette œuvre généreuse,
    nous lui avons demandé d’aller jusqu’au bout.
    Puisque vous avez tout en abondance,
    la foi, la Parole, la connaissance de Dieu,
    toute sorte d’empressement et l’amour qui vous vient de nous,
    qu’il y ait aussi abondance dans votre don généreux !
    Ce n’est pas un ordre que je donne,
    mais je parle de l’empressement des autres
    pour vérifier l’authenticité de votre charité.
    Vous connaissez en effet le don généreux
    de notre Seigneur Jésus Christ :
    lui qui est riche, il s’est fait pauvre à cause de vous,
    pour que vous deveniez riches par sa pauvreté.

    – Parole du Seigneur.

  • Refrain psalmique : (145, 1b)

    Chante, ô mon âme,
    la louange du Seigneur !
    ou : Alléluia !

    Je veux louer le Seigneur
    tant que je vis,
    chanter mes hymnes pour mon Dieu
    tant que je dure.

    Heureux qui s’appuie sur le Dieu de Jacob,
    qui met son espoir dans le Seigneur son Dieu,
    lui qui a fait le ciel et la terre
    et la mer et tout ce qu’ils renferment !

    Il garde à jamais sa fidélité,
    il fait justice aux opprimés,
    aux affamés, il donne le pain ;
    le Seigneur délie les enchaînés.

    Le Seigneur ouvre les yeux des aveugles,
    le Seigneur redresse les accablés,
    le Seigneur aime les justes,
    le Seigneur protège l’étranger.

  • Acclamation : (cf. Jn 13, 34)

    Alléluia. Alléluia.
    Je vous donne un commandement nouveau,
    dit le Seigneur :
    « Aimez- vous les uns les autres,
    comme je vous ai aimés. »
    Alléluia.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    En ce temps-là,
    Jésus disait à ses disciples :
    « Vous avez appris qu’il a été dit :
    Tu aimeras ton prochain
    et tu haïras ton ennemi.

    Eh bien ! moi, je vous dis :
    Aimez vos ennemis,
    et priez pour ceux qui vous persécutent,
    afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ;
    car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons,
    il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.
    En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment,
    quelle récompense méritez-vous ?
    Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
    Et si vous ne saluez que vos frères,
    que faites-vous d’extraordinaire ?
    Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
    Vous donc, vous serez parfaits
    comme votre Père céleste est parfait. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Prières

Filtrer par titres      Affichage #  
# Libellé des prières
1 Traité de la Trinité XV, PL 62, 1098
2 Les Confessions, I, v, 5-6